La démarche

L’envie première était de chercher comment une clown aux côtés sombres et cruels peut rencontrer de jeunes enfants. Comment sa naïveté peut-elle rebondir sur celle des enfants ? Et puis l’envie est née d’aborder le thème de la peur et surtout de creuser ce thème de la peur dans une optique de rencontre avec les plus jeunes.
De l’approcher avec humour et férocité mais dans une tonalité qui convient aux plus petits.
Au bout de quelques jours d’improvisation, s’est révélée chez cette clown une impertinence. Elle nous semblait inévitable et porteuse de sens.
Car, oui, nous souhaitons approcher la thématique de la peur mais pas par le dos de la cuillère…
Il nous fallait cependant malaxer cette impertinence pour trouver comment l’utiliser dans une écriture adaptée aux 5-8 ans.

S’est mêlé à ce premier désir celui de peindre, de se laisser surprendre et bousculer par les aléas du direct (voir chapitre « peindre en direct, un pas de plus »). Dans ce souci d’impertinence nous voulions peindre mais en chamboulant les codes… Une sorte d’introduction fantaisiste à l’art abstrait s’est dessinée.

Un dossier complet sur la démarche de ce spectacle se trouve dans
téléchargements