LE personnage

Cette clown a un caractère bien trempé : pleine d’énergie, d’humeur en dents de scie, de mauvaise foi, viscérale. L’impertinence la traverse à tout bout de champs. C’est par cette impertinence qu’elle accroche le Public car elle révèle ses forces et ses faiblesses.
Cette clown prend, surtout, un plaisir énorme à rencontrer ce Public car il lui offre l’occasion de se dépasser et d’exploiter tout ce que sa peinture recèle de ludique.
Elle osera au final cette peinture abstraite qui concrétise si bien ses émotions.
Elle est, sous nos yeux, en train de définir peu à peu sa place dans la société.

MORCEAUX CHOISIS :

« Non mais ça s’voit quand même que ma peinture n’est pas faite pour les enfants. Non mais ça s’voit que ça fait pleurer… Va y avoir des drames, des crises, des pleurs …
Vous allez devenir de grosses larmes terrifiées… Je ne saurais pas gérer cela. Je ne saurais pas !
….
-------------------------------------
« Je ne sais pas ce que vous attendez … De jolis coloriages peut-être… NON ! Ne me parlez pas de coloriages ! NON ! Je ne ferai pas de gentils petits dessins… NON !
Ce que je fais c’est beaucoup plus … … … Tu vois c’que j’veux dire ?
Rooh lalala … J’ai quand même le droit de n’pas faire de jolis p’tits dessins. »
--------------------------------------

« Quand on me parle comme ça, ça me rappelle mon institutrice de 2eme primaire … Vous savez qu’à mon époque, il y avait des cours de coloriage ...
Je ne sais pas qui a inventé ça … On nous demandait de ne pas dépasser. On avait des bons points quand on ne dépassait pas…
Alors moi, finalement , à quoi bon, je faisais exprès de dépasser … »